Les sites statiques, un choix malin !

Il existe 2 grandes familles de sites web : les e-commerces et les institutionnels. Cette dernière, qui nous intéresse, se divise aussi en 2 types : les dynamiques et les statiques. Les sites institutionnels ont pour vocation de diffuser une information, ils représentent une grande part de la création de sites internet. Comment définir le bon format de son futur site ?

 

Au regard du titre il est facile de comprendre que je cherche à mettre l’accent sur les sites statiques ! En effet je pense que plus d’une PME devrait utiliser ce type de site et son environnement de travail. Ce raisonnement va à l’encontre du marché qui vend beaucoup de sites dynamiques, il ouvre le débat et permet le choix.

Indéniablement l’avantage du site dynamique se situe dans l’administration en ligne, l’accès au contenu du site pour réaliser des mises à jour est magnifique mais à l’utilisation cela peut vite devenir problématique :

  • Les mises à jour coûtent un temps professionnel précieux,
  • Le manque de connaissances techniques rend les choses difficiles et mal réalisées,
  • La mémoire humaine n’est pas infaillible, on oublie comment utiliser son site et les codes de connexions lorsque les mises à jour sont occasionnelles.

Voici les 3 raisons récurrentes que j’ai rapporté de mon expérience. Et par la suite un délaissement du site naît au détriment de l’image de l’entreprise. Voilà ! Les ambitions de départ se sont envolées et maintenant l’entreprise se sent esseulée et serrée dans son contrat à 48 mois. A cause d’une erreur sur le choix du site, l’entreprise se gâche l’opportunité de bien communiquer autour de son activité.

CMS : Content Management System – système de gestion de contenu.

Cependant bien choisir le type de site approprié à son besoin n’est pas aussi compliqué qu’il peut y paraître. Partant du principe que le mauvais choix découle d’une mauvaise source de renseignements et d’une méconnaissance des possibilités, j’ai réuni quelques raisonnements pour orienter un choix juste :

A) Utiliser un site dynamique pour réaliser un petit site internet de 5 ou 10 pages est une erreur. Les systèmes dynamiques, bien souvent des CMS, sont prévus pour être volumineux. Mal utilisés ils vont à contre sens des bonnes pratiques. Une comparaison concrète reviendrait à utiliser quotidiennement une BMW 730 diesel pour aller au pain !

B) Dans la théorie un site statique n’a pas de quantité de page limitée mais sur le terrain je pense qu’un seuil de 20-25 pages est à respecter afin que les mises à jour ne deviennent pas un casse-tête chinois pour le prestataire.

C) Et oui, décider d’avoir un site statique c’est aussi décider de travailler avec un prestataire web qui réalisera les mises à jour. A la création du site avec votre prestataire, penser à définir le cadre des mises à jour, le tarif. Au final, les mises à jour réalisées sont de qualité professionnelle et vous êtes régulièrement en relation avec une personne généralement ouverte à la discussion… je fais un peu l’article de mon activité !!

D) Point important à prendre en compte, les sites dynamiques possèdent une base de données et consomment plus de ressources serveur qu’un site statique. Le coût d’hébergement est donc plus élevé. La programmation html/css d’un site statique offre l’avantage d’un affichage de page rapide, très agréable pour l’utilisateur. N’ayant pas de travail à fournir le serveur renvoie simplement la page. N’allez pas non plus penser qu’un site dynamique est mou à l’affichage, c’est juste qu’il lui faut un hébergement performant. A savoir, Google valorise de plus en plus les sites légers et rapides à afficher.

E) Autre point important, si ce n’est pas le plus important, le coût. Un site statique est moins coûteux à la création. Plus simple et plus rapide à penser, il est normal que le coût soit allégé.

F) Le site statique est réalisé manuellement, le web designer peut se lâcher sur le design et il y consacre une grande partie de son temps de travail. La programmation est peaufinée à la main, le code est propre et facilement accessible pour effectuer les améliorations.

G) Posséder un site internet suréquipé de fonctionnalités n’apporte plus rien : inscription à une newsletter jamais remplie, moteur de recherche pour des sites à 10 pages, les flux rss sans aucun inscrit, des zones de commentaires vides, des zones d’abonnées sans personne… N’allez pas croire que ça fait bien, c’est l ‘effet inverse.

 

Pour conclure, grossir les rangs du gigantesque « cimetière des sites », non merci. Ce n’est pas pour autant que j’aie parti pris, tout ne doit pas être statique ou dynamique. Tout dépend de la taille du projet et des capacités d’une entreprise à y consacrer le temps nécessaire. Ceci dit, une PME avec un beau site statique aura plus de chance de rencontrer son public qu’avec site dynamique mal mis à jour.

Mais alors pourquoi tant de sites dynamiques vendus, isn’t ? Parce qu’ils s’installent à la volée et sont plus faciles à vendre car l’argumentaire commercial est construit autour des fonctionnalités.

La nouvelle version de mon site internet Telaweb.fr a été réalisée en statique, en contre partie le blog est en dynamique CMS (WordPress).

Participer à l’article...

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.